thumbnail_Jazzy.jpg

Aude Maret

Elles prennent des risques et ça leur plaît, les nanas sorties des mains d’Aude Maret. Ces femmes, tout en rondeurs, aiment le mouvement. Danseuses, funambules, trapézistes. Mais d’autres demoiselles demeurent songeuses, car elles ont souffert du confinement imposé lors du covid. Ces sculptures forment une famille : même silhouette : visage ovale, buste menu et de petits seins, des hanches voluptueuses, des cuisses puissantes et des pieds volumineux qui assurent une stabilité à toute épreuve.

Expression et mouvement, sont les caractéristiques des sculptures d’Aude Maret qui a choisi la technique du raku. Elle modèle la terre : du grès. Puis ses créations sont cuites au four à haute température et, lors d’une deuxième étape, soumises à l’enfumage qui leur donne cette belle peau sombre qui reflète la lumière.

Aude Maret collectionne toutes sortes de choses trouvées dans des brocantes et les intègre à ses sculptures : bois gravés, morceaux de métaux divers, objets industriels, et même un mini violoncelle pour enfant. Et ces rencontres insolites entre ces femmes puissantes et ces objets titillent la curiosité et suggèrent d’improbables histoires.

Sa géante, « Mamita » vous souhaite la bienvenue au Château de Venthône